LA RENCONTRE DES PASSEURS le 16 juillet 2009 au Museon Arlaten dans le cadre des Suds à Arles.

Photo : Ville d'Arles
--- Les Passeurs réunis dans la douceur de l'après-midi autour d'un thé à la menthe pour un partage de paroles et de chants, dédiés à l'Algérie.

La rencontre des passeurs, une idée de Guylaine Renaud organisée avec les Passeurs en partenariat avec le Museon Arlaten, les Suds, l'ASTI, Solid'Arles. Un grand merci à Claudine Pellé de la Compagnie de l'Ambre pour les tapis.

Photo : Museon Arlaten - Photo : Florent Gardin

Guylaine Renaud présente la rencontre des Passeurs et nous conte l'histoire de “La femme aux semelles de vent“ Petit hommage à Isabelle Eberhart.
On écoute ici ! Enregistrement Radio Ephémère Antoine Chao pour les Suds.

Echanges et partages de paroles, lectures, chants, témoignages, impressions ...les Passeurs sont ici et disent :

Rosalba Rizzo : Extrait de “Sous le jasmin la nuit“ de Maïssa Bey. Lecture

Véronique D. : “les mots de ma grand-mère née en Algérie à Bejaia, je croyais que c'était du provençal, c'était de l'arabe !“ Témoignage.

Dalila S. : “Ma vie à Aïn Beida“. Récit

Photo : Museon Arlaten - Photo : Florent Gardin

Madeleine A. : “je ne connaissais pas grand chose de l'Algérie avant d'arriver à Arles“ Témoignage.

Régine F. : Extrait de“La cuisine de Ziryâb“ de Farouk Mardam Bey. Célébration d'une cuisine méconnue: la cuisine algérienne/ le couscous. Lecture

Les algériens d'arles et d'ailleurs : le coeur ici, le coeur là bas...

Martial G. : “un jour j'ai appris que mon grand-père était algérien.“

Photo : Museon Arlaten Photo : Florent Gardin

Fatima, Kheira et Fatia chantent “Chibani“ : quand un homme d'un certain âge épouse une jeunette; ça fait parler ...une chanson comme un léger souvenir de l'ailleurs dans la mémoire. Elles chantent, les paroles se sont envolées par ci par là, ce qui reste nous ravit, on est avec elles, dans le rythme, dans l'élan ! Car comme dit Kheira: “je suis une arabe de Salin !“

Photo : Florent Gardin Ninaï G. : chante l'exil, la route, Hongrie lointaine...


- -
Photos 1 et 3 : Florent Gardin

Gumbri, bendir, carcabou ... éffluves sonores de Sahara avec les musiciens passeurs ! On respire !

Jean Luc Bourlat (à g.) a appris le gumbri auprès des Gnawa.

Ajej un chant de Guylaine Renaud souvenir d'une nuit dans le Sahara : "le vent soufflait si fort que j'ai cru entendre des milliers de voix qui tournaient en tourbillon autour de nous..." Ici avec les passeurs et des musiciens de Griffeuille.
Voir ici, Ajej partagé !


LES PASSEURS
En savoir plus !